• Port du masque

L’épidémie repart très fortement en Europe comme en France. En Haute-Vienne, le virus circule très activement, avec un taux d’incidence de 204 cas pour 100 000 habitants le 29 novembre contre 23 cas pour 100 000 habitants le 25 octobre. Le taux de positivité, en hausse, s’élève à 5,3 %.

Dès lors, la Préfète de la Haute-Vienne, après consultation des élus et au-delà de la mesure nationale, a décidé de rendre obligatoire le port du masque à compter du jeudi 2 décembre et jusqu’au 4 janvier 2022 :

  • dans tous les espaces publics des communes de plus de 3500 habitants*
  • sur le reste du département dans les lieux et circonstances suivantes :
  • dans tous les commerces, services, marchés, brocantes, braderies, vide-greniers, et dans toutes manifestations revendicatives, culturelles ou festives ;
  • dans les files d’attente et sur les parcs de stationnement des commerces à leurs jours et heures d’ouverture ;
  • à moins de 50 mètres des établissements scolaires (publics et privés), des crèches, des autres établissements d’accueil du jeune enfant et accueils collectifs de mineurs ;
  • à moins de 50 mètres des entrées réservées au public des établissements culturels, artistiques et sportifs ;
  • dans les cours de récréation de l’ensemble des établissements scolaires, pour tous les élèves de plus de 6 ans.

L’obligation du port du masque ne s’applique pas :

  • aux enfants de moins de 11 ans (sauf au sein des établissements scolaires et périscolaires) ;
  • dans les lieux d’habitation ;
  • aux personnes pratiquant une activité sportive en plein air ;
  • aux usagers de deux roues ;
  • aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.

* Les communes concernées sont : Aixe-sur-Vienne, Ambazac, Bellac, Condat, Couzeix, Feytiat, Isle, Le-Palais-sur-Vienne, Limoges, Panazol, Rilhac-Rancon, Rochechouart, Saint-Junien, Saint-Léonard-de-Noblat, Saint-Yrieix-la-Perche,Verneuil-sur-Vienne.

 

Retrouvez l'intégralité de l'arrêté préfectoral ici

  • Passe sanitaire

Le passe sanitaire est obligatoire, pour toute personne âgée de 12 ans et deux mois et plus, dans tous les départements pour accéder à certains lieux, établissements ou événements, en intérieur ou en extérieur, sans notion de jauge, tels que les cinémas, les musées, les cafés, les restaurants, les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux (sauf en cas d'urgence) ;

À compter du 15 décembre, les règles relatives au passe sanitaire évoluent pour les seules personnes de 65 ans et plus, et les personnes vaccinées avec du Janssen. À compter de cette date, ces personnes devront avoir fait leur rappel, à partir du moment où elles y sont éligibles (soit 5 mois après leur dernière injection pour les premiers et 1 mois pour les seconds), et au terme d’un délai de 8 semaines supplémentaires maximum. À compter du 15 janvier, cette règle sera étendue à l’ensemble des Français âgés de plus de 18 ans.

Les personnes de 18 à 64 ans ayant eu leur dernière dose de vaccin avant le 17 juin devront avoir fait leur rappel au 15 janvier pour que leur passe sanitaire ne soit pas désactivé, puisqu’elles auront passé à cette date les délais de 5 mois pour être éligibles au rappel et de 8 semaines pour réaliser ce rappel.

Si vous êtes une personne âgée de plus de 80 ans, que vous avez des difficultés à vous déplacer et que vous souhaitez bénéficier d’une vaccination à domicile, un numéro vert spécial est mis en place afin de vous mettre en lien avec les services susceptibles de vous proposer une vaccination à domicile : 0800 730 957.

  • Tests Covid

Depuis le lundi 29 novembre 2021, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures sont des preuves constitutives du passe sanitaire.

Les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé sont à nouveau reconnus comme preuve pour le passe sanitaire.

Les tests RT-PCR et antigéniques ne sont plus systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie. Les tests réalisés en vue d’obtenir un passe sanitaire deviennent payants, sauf pour les personnes mineures.