Dans le cadre de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a procédé au découpage du territoire français par zones :

les zones vertes : circulation du virus à un niveau modéré

les zones rouges : circulation active du virus

les zones d’état d’urgence sanitaire territorial : circulation très intense du virus, avec plus de 60 % des lits de réanimation dans les hôpitaux occupés par des patients atteints de COVID

Les zones rouges, c'est-à-dire les zones de circulation active du virus sont désormais découpées en 3 catégories :

  •    zones d'alerte : circulation active du virus

Les zones d'alerte concernent les lieux où le taux d'incidence est de plus de 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants. Elle correspond à ce jour à 69 départements. Dans ces zones, la jauge des rassemblements sera ramenée à 30 personnes. Le préfet peut également prendre des mesures complémentaires.

  •     zones d'alerte renforcée : circulation très intense du virus, qui touche en particulier les personnes âgées

Les zones d'alerte renforcée concernent les lieux où le taux d'incidence est de plus de :

- 150 cas pour 100 000 habitants ;
- 50 cas pour 100 000 chez les personnes âgées.

  •     zones d'alerte maximale : circulation très intense du virus, avec plus de 30 % des lits de réanimation dans les hôpitaux occupés par des patients atteints de COVID.                 

Les zones d'alerte maximale concernent les lieux où le taux d'incidence est de plus de :

- 250 nouveaux cas pour 100 000 habitants ;
- 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants chez les personnes âgées ;

Suite aux annonces du Ministre des Solidarités et de la Santé du mercredi 23 septembre, le département de la Haute-Vienne est passé en zone d'alerte.

Dans ce cadre, la Préfecture rappelle que parmi les mesures obligatoires annoncées par le Ministre des Solidarités et de la Santé, les regroupements de plus de 30 personnes sont désormais interdits quand la proximité et la convivialité ne permettent pas le respect des mesures barrières. Il s’agit des fêtes : mariages, tombolas, événements associatifs, fêtes d’anniversaire, communions, etc dans les établissements recevant du public. Les salles polyvalentes, les salles des fêtes et les autres établissements recevant ce type d’événement devront respecter cette jauge.

Dans la mesure où aucun événement festif n’est associé, ces dispositions ne concernent pas le milieu professionnel dès lors que les gestes « barrière » sont respectés.

En conséquence, les événements à caractère public, organisés et encadrés ne seront pas interdits (matchs de basket ou de handball, manifestations culturelles).

 Les mesures ci-dessus énoncées seront adaptées en fonction de l'évolution de la crise sanitaire.

Toutes les informations relatives à l'épidémie de Covid-19 sur le département de la Haute-Vienne sont disponibles ici