Nous sommes nombreux à râler à l’encontre des maîtres indélicats qui laissent faire leur amour de toutou sur le trottoir. Puissent-ils prendre la résolution de respecter l’espace public et de participer ainsi à l’amélioration du cadre de vie ! Sinon des mesures pourront être prises à l’encontre de nos concitoyens qui ne comprendraient pas le désagrément, voire l’atteinte à la salubrité publique, qu’engendre le non-respect de ces règles élémentaires.