Avec l’évolution du climat, qui s’accompagne de périodes de sécheresses estivales plus fréquentes et plus intenses, le risque de feux de forêt ou de végétation s’accroît fortement dans des départements comme la Haute-Vienne, auparavant peu concernés.

90 % des incendies ont une origine humaine et la moitié sont dus à des comportements défaillants (négligences ou imprudences).

Aussi, afin de contribuer à limiter les risques d’incendie, voici quelques règles en matière d'usage du feu :

  • le brûlage des déchets verts par des particuliers est interdit toute l'année. Les déchets verts doivent en effet être considérés comme des déchets ménagers, donc ne peuvent être incinérés (article R.541-8 du code de l'environnement précisé par la circulaire interministérielle du 18 novembre 2011) ;
  • il est défendu à toute personne autre que le propriétaire de terrains, boisés ou non, ou autre que les occupants de ces terrains du chef de leur propriétaire, de porter ou d'allumer du feu sur ces terrains et jusqu'à une distance de 200 mètres des bois et forêts (article L. 131-1 du code forestier) ;
  • pendant la période sensible du 1er mars au 15 octobre, les feux de plein air autorisés par arrêté préfectoral du 9 juillet 2013 (brûlages liés aux travaux forestiers ou à l'exploitation agricole, feux festifs ou de loisirs, écobuages ou brûlages dirigés) sont soit interdits, soit soumis à autorisation.

 

Pour limiter le risque d'incendie, voici quelques recommandations issues du Ministère de la Transition écologique  :

  • évitez les barbecues et les feux aux abords des fenêtres ;
  • ne jetez pas les mégots de cigarettes, au sol ou par la fenêtre de la voiture ;
  • pas de combustibles contre la maison ;
  • pas de travaux sources d'étincelle, les jours de risque d'incendie.

Si vous êtes témoin d'un début d'incendie, donnez l'alerte (112 ou 18).