Véritable enjeu visant à favoriser l'inclusion numérique et développer l'attractivité du territoire, le déploiement de la fibre optique avance à grands pas sur la commune. Depuis le 15 octobre, près de 400 lignes sont ouvertes à la commercialisation. Autant de nouveaux foyers ou entreprises pouvant dès à présent profiter du très haut débit, en s’abonnant auprès d’un fournisseur d’accès à Internet.

Le raccordement au réseau public fibre, comment ça marche ?

C’est l’abonnement qui déclenche le raccordement à la fibre du foyer ou du local d’activité. 

Une dernière section de fibre doit alors être déployée depuis le Point de Branchement Optique (PBO) le plus proche, situé dans la rue, à 150m maximum, jusqu’à l’intérieur du logement ou du local. Ce raccordement final, aérien ou souterrain, est réalisé par NATHD (Nouvelle-Aquitaine Très Haut Débit) ou par le Fournisseur d’Accès Internet (FAI) choisi, au moment de l’abonnement.

Bon à savoir : la fibre emprunte généralement le même chemin que le réseau télécom cuivre déjà en place quand il existe. S’il n’existe pas ou si ce passage n’est pas identifié, une solution est proposée par le technicien de raccordement.

Quel calendrier pour les autres secteurs de la commune ?

Le centre-ville, le secteur de La Caraque, l'avenue des Cars, la Nèple, Chamborêt, le Moulin Cheyroux et la Gaubertie devraient être éligibles d'ici la fin de l’année.

Au printemps 2021, place aux secteurs de l'avenue Pasteur et du Moulin de Tarn. Et d'ici l'été 2021, les zones Puy Panard, les Querrades, Beaubonnat, Puy de Mont et Pompadour devraient, elles aussi être équipées.

A l'issue des travaux, chaque foyer recevra un courrier l’informant de toutes les étapes à accomplir pour bénéficier de la fibre optique à son domicile.