Le moustique tigre est implanté dans plusieurs départements de la région Nouvelle-Aquitaine (Gironde, Dordogne, Lot et Garonne, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Corrèze et Charente-Maritime).

Afin de limiter sa propagation et les risques, l'Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a souhaité communiqué auprès du grand public afin que chacun d'entre nous soit en mesure d'identifier le moustique tigre et de le signaler, dans les départements où il n'est pas encore implanté.

Comment le reconnaitre ?

  • il est de petite taille : environ 5mm
  • il a des rayures noires et blanches
  • il pique principalement le jour
  • sa piqure est douloureuse

Comment freiner la propagation ?

Les femelles moustique tigre privilégient de petites quantités d'eau pour pondre leurs œufs (l'équivalent d'un bouchon d'eau peut leur suffire ! ). Elles pondent jusqu'à 200 œufs tous les 15 jours qui se développent dans toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels où l'eau peut stagner.

Quelques gestes éco-citoyens permettent de limiter sa propagation :

  • Contrôlez les récupérateurs d’eau de pluie : ces récupérateurs représentent 50% des gîtes dans nos jardins. Même fermés, ils peuvent abriter des larves de moustiques. Les solutions : tendre une moustiquaire au-dessus de la réserve d’eau, vérifier et supprimer toutes les semaines les larves installées ou vider l’eau.
  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, jeux d'enfants. Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques ;
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées des gouttières ;
  • Couvrir les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

 

Si vous pensez avoir vu un moustique tigre, signalez sa présence sur le portail : www.signalement-moustique.fr